Maintenant que World Sailing a enfin approuvé le statut olympique, il est (enfin) temps pour la prochaine étape: ILCA accepte maintenant de nouvelles demandes de constructeur

Quelques points intéressants:

  • "Les règles de classe ILCA permettent désormais aux constructeurs et aux fournisseurs de fabriquer et de vendre des équipements légaux sous d'autres marques, tant que tous les équipements sont conformes au manuel de construction." Traduction: aucun accord avec LaserPerformance sur la licence du nom Laser pour les nouveaux constructeurs. Les nouveaux bateaux doivent être vendus comme, par exemple, "ILCA Dinghies" bien qu'ils courront dans la catégorie "Laser".
  • "Le processus actuel cherche à nommer de nouveaux constructeurs uniquement. Un processus de nomination de nouveaux fournisseurs d'équipement suivra l'achèvement de la ronde actuelle du nouveau processus de nomination des constructeurs." Est-ce que «fournisseur» signifie ici «fabricant d'autre chose que la coque» ou «concessionnaire»?
  • … "ILCA n'a pas de cible pour le nombre ou l'emplacement de nouveaux constructeurs." Pas forcément une bonne chose. Avec la baisse de la demande mondiale, nous ne pouvons pas avoir autant de nouveaux constructeurs (en réalité, deux ou trois), et certaines régions (comme l'Amérique du Sud) seront à nouveau exclues.
  • "ILCA ne prend aucune position quant au niveau de concurrence sur aucun marché et n'allouera en aucune manière des zones de marché ni ne restreindra la capacité d'un constructeur à vendre des équipements de classe légale où il le souhaite." Oui. Cela résout enfin le problème fondamental.
  • "… les constructeurs devront commencer la production au plus tard 12 mois après les Jeux olympiques de 2020." Premiers "nouveaux" bateaux sur le marché au plus tard dans deux ans.
  • ce qui s'appelait le Laser Construction Manual est apparemment maintenant le "ILCA Build Manual" (IBM), bien qu'il ne soit pas utilisé de manière cohérente ici.

_